Conférence/Jeudi

Le jeudi 2 octobre de 9h45 à 12h15 :

La nature, source d’inspiration pour écrire ou comment les mots sortent du corps

par Dominique Cottereau / Scop Oxalis, docteur en sciences de l’éducation

Télécharger le texte de la conférence

P1050511


METIER - Balade Dominique C
La nature – paysages, milieux, éléments, matières, espèces… – quelle que soit la forme par laquelle on entre en relation avec elle, parle à notre imaginaire et nous transmet des mots, des phrases, des idées. Mais pour cela il lui faut tout un cheminement allant de l’immersion corporelle jusqu’à la traduction des images. Il va alors y avoir les mots faits pour décrire ce que l’on perçoit (entendre et écouter, voire et observer, ressentir et toucher, respirer et humer, bouger…), puis les mots faits pour exprimer ses sentiments et émotions ; ceux pour dépasser cette réalité, la mettre sens dessus dessous, jouer avec et continuer d’inventer des images ; et plus tard les mots pour raconter, relater, faire revivre les souvenirs, explorer combien nos histoires de vie sont composées de rencontres de nature.
Cette conférence permettra de mettre en lumière les manières de faire parler la nature dans nos expériences de rencontre avec elle et d’accompagner ce processus avec des publics.

Dominique Cottereau

« Enfant, j’aimais courir, pédaler, marcher… sur les plages, dans les forêts, au travers les campagnes, le long des rivières… Sur cette écoformation première j’ai construit mon parcours professionnel. D’abord enseignante d’éducation physique, je m’intéressais déjà, non pas aux moyens de former des champions sportifs, mais aux enjeux et aux pédagogies permettant d’éduquer l’être au monde. Sur invitation d’une association d’éducation à l’environnement, je suis devenue animatrice de classes de mer. C’était une formidable opportunité de faire de la pédagogie alternative : faire l’école dehors, sur la plage. Mes connaissances scientifiques du milieu marin se sont construites facilement et rapidement sur fond de sensibilité maritime. Pour acquérir une réflexivité professionnelle, j’ai repris des études en sciences de l’éducation vers l’âge de trente ans. A mi-temps étudiante, mi-temps animatrice, je faisais de tous mes dossiers, devoirs et mémoires universitaires, le moyen de comprendre ce qui se joue dans les classes de découverte et plus généralement en éducation à l’environnement. C’est là que j’ai découvert le concept d’écoformation, c’est là que j’ai compris combien l’imaginaire créateur (par la pratique des activités artistiques, le jeu libre, la rêverie…) était un levier pour le développement d’une sensibilité plus fine et plus engagée vis-à-vis de la nature. J’ai soutenu une thèse sur cette question en 1995 à l’université François Rabelais de Tours, sous la direction de Gaston Pineau. J’ai alors quitté le monde des classes de mer pour devenir formatrice, consultante, chercheure, au sein de l’association Echos d’Images que nous avions créée avec quelques amis, pour continuer d’explorer et diffuser l’écoformation et la pédagogie de l’imaginaire. En même temps je m’inscrivais dans les mouvements et les réseaux d’éducation à l’environnement pour souligner cet engagement vers un changement de rapports à la nature. “Transformer les rapports d’usage en rapports de sage” selon la belle expression de Gaston Pineau, était devenue la finalité de mes actions. Aujourd’hui je continue ce parcours en tant que maitre de conférence associée à mi-temps à l’université de Tours (département carrières sociales de l’IUT) et entrepreneure salariée de la scop Oxalis ».
 
Bibliographie
COTTEREAU Dominique, A l’école des éléments. Ecoformation et classes de mer, Lyon, Chronique sociale.
COTTEREAU Dominique, Formation entre terre et mer, l’alternance écoformatrice, éditions L’Harmattan
David Le Breton, La saveur du monde, Une anthropologie des sens, Paris, éditions Métailié.
Gaston Pineau, Dominique Bachelart, Dominique Cottereau, Anne Moneyron (coord.), Habiter la terre. Ecoformation terrestre pour une conscience planétaire, Paris, L’Harmattan.
VERRIER Christian, Une expérience de soi dans le monde. Essai sur la marche écoformatrice. Editions L’Harmattan.
Publicités